Nouveau règlement FT 2014, adapté à la législation Française.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nouveau règlement FT 2014, adapté à la législation Française.

Message  Lescarroz le Mer 5 Mar - 12:21

Le nouveau règlement inclut dans les dernières pages les adaptations locales pour les <10J et les <20J


Règlement A.F.F.T.
régissant les compétitions de Field Target
pour l’année 2014

 

SOMMAIRE

DEFINITIONS 1
REGLES PRINCIPALES. 2
1. EQUIPEMENT. 2
1.1 Fusils et carabines à air comprimé. * (1) 2
1.2 Munitions. 2
1.3 Système de visée. 2
1.4 Accessoires autorisés sur les armes. 2
1.5 Habillement. 3
1.6 Sièges et coussins de tir. 3
1.7 Cibles. 3
2. PARCOURS DE TIR. * (2) 3
2.1 Terrain. 3
2.2 Emplacement et numérotation des cibles. 3
2.3 Positions imposées. *(3) 4
2.4 Hit-zones de diamètre réduit. 4
2.5 Zone d’entraînement et de « zérotage ». 5
2.6 Ligne de tir. 5
3. SECURITE. 5
4. ADMINISTRATION. 6
4.1 Inscriptions 6
4.2 Les catégories d’armes. * (4) 6
4.3 Classes de tireurs. 6
4.4 Les Equipes. 6
4.5 Inscription des équipes. 6
4.6 Divers 6
4.7 Les Marshalls. 7
4.8 Handicape physique. 7
4.9 Secours et premiers soins 7
4.10 Assurances. 7
4.11 Le règlement. 7
5. COMPETITION. 8
5.1 Validation des scores. 8
5.2 Entraînement. 8
5.3 Contrôle des armes. * (5) 8
5.4 Autoriser/ signaler le début des tirs. 8
5.5 Temps imparti par couloir. 8
5.6 Scores. 9
5.7 Définition d’un tir. 9
5.8 Ordre et séquence de tir. 9
5.9 Ordre de Cessez-le-feu. 9
5.10 Contestation 10
5.11 Quitter la ligne de tir. 10
5.12 Collecte des cartes de scores. 10
5.13 Départager les ex æquo. 10
5.14 Comportement sur la ligne de tir 11
5.15 Pénalités. 11
Adaptations locales 12
Pourquoi des adaptations locales. 12
Les adaptations. 12
*(1) Fusils et carabines à air comprimé. 12
*(2) les parcours de tir. 12
*(3) Positions imposées. 12
*(4) Les catégories d’armes. 14
*(5) Contrôle des armes 14


DEFINITIONS
• Hamster : support qui est fixé sous l’arme afin de la surélever lorsqu’elle repose sur le genou  en position de tir « assis » ou dans la main du tireur en position de tir debout.
• Position de tir « à genou» : aussi appelée kneeling, est une position de tir imposée. Position de tir qui exige que le tireur ait trois points  de contact avec le sol (2 pieds et 1 genou). Le pied arrière doit être en position verticale et en alignement avec le genou.
• Position de tir « debout » : Aussi appelée   Standing, est une position de tir imposée. C’est une position de tir qui exige que le tireur soit en station debout et qu’il ne bénéficie d’aucune aide pour maintenir cette position. Une bretelle simple  et/ou un crochet de plaque de couche peuvent être utilisés pour stabiliser le tir.
• PCP : « Pre-Charged Pneumatic » désigne les armes dont l’énergie est fournie par une réserve d’air pré-comprimé et intégrée à l’arme.
• Piston/ressort : aussi appelé « Springer » désigne des armes dont l’énergie est fournie soit par un ressort soit par un vérin (gaz ram).
• Sangle simple : une sangle utilisée pour transporter le fusil ou comme un moyen de stabiliser la visée. Cette sangle doit être attachée à la carabine à un minimum et un maximum de deux points lors du tir. La sangle peut être détachée de l’arme lorsqu'elle n'est pas utilisée.
• Hit-Zone : ou HZ, centre de la cible, zone circulaire qui doit être frappée par le plomb pour permettre le basculement de celle-ci.
• Miss : annonce pour une cible manquée (qui reste debout).
• Hit : annonce pour une cible touchée (basculée).
• Shoot-off : tir de barrage. Séquence de tirs qui permet de départager plusieurs tireurs ex æquo
• RGB’s: représentants nationaux de la WFTF.
• Worlds : championnat du monde annuel de field target organisé par un RGB et placé sous l’égide de la WFTF.
• Chief Marshall : arbitre en chef.
• Deputy Marshall : arbitre adjoint.


REGLES PRINCIPALES.
Ces règles s'appliqueront à tous les championnats de niveau international ou tout autre événement majeur de Field Target. Elles sont conformes au règlement mis en place par la WFTF.
Les représentants locaux de l’AFFT sont invités à appliquer ces règles à toutes les compétitions de F.T. qui sont organisées sous leurs égides.

1. EQUIPEMENT.
1.1 Fusils et carabines à air comprimé. * (1)
• Les carabines à air comprimé (PCP ou Piston/Ressort) d’une puissance n'excédant pas 16,3 Joules, en bon état de fonctionnement et conformes aux critères de sécurité, peuvent être utilisés.
• Aucun ajustement de puissance ne peut être apporté à une carabine à air comprimé lors d'une compétition.
• Les crosses anatomiques entièrement réglables sont autorisées.
• La surface inférieure du hamster (et de là genouillère si le tireur en est équipé) doit être plane. Aucun élément dont la forme peut fournir un support latéral à la carabine n’est autorisé.
1.2 Munitions.
Tous les projectiles en plomb, alliage de plomb, alliage de zinc ou d’autres matières malléables peuvent être utilisés. Les projectiles en acier ou alliages ferreux, en cuivre ou toutes autres matières susceptibles de produire des ricochets sont interdits. Tous les projectiles considérés comme dangereux pour la sécurité peuvent être interdits par  le  Deputy Marshall.
1.3 Système de visée.
• Toute forme de système de visée peut être utilisée à l'exception des viseurs laser.
• Aucun dispositif distinct (séparé ou indépendant), conçu spécifiquement pour la télémétrie ne peut être utilisé.
1.4 Accessoires autorisés sur les armes.
• Une bretelle unique – aucune autre sangle supplémentaire n’est autorisée.
• Toutes plaques de couches même équipées d’un crochet d’aisselle (Butt Hook).
• Niveau (Spirit Level).
• Pare soleil ou canon d’ombre  sur la lunette (Sunshade).
• Œilleton  sur la lentille arrière de la lunette (Scope Enhancer)
• Thermomètre.
• Indicateur de vent non électronique.
• Inclinomètre
• Aucun équipement supplémentaire, électronique ou autre ne peut être utilisé pour aider le tireur
à évaluer le vent ou d'autres conditions météorologiques.
1.5 Habillement.
• Tous types de vêtements, gants ou chaussures sont autorisés à condition qu’ils ne présentent aucun danger pour le tireur.
• Les vêtements peuvent être rembourrés au niveau du bras ou du genou afin de réduire la pression exercée par le poids de la crosse sur ceux-ci.
• Pour le confort du tireur, des patchs amortisseurs (genouillère, coudières, etc.) peuvent être portés par-dessus des vêtements non rembourrés.
• Les gants ne peuvent pas être composés ou contenir des matériaux rigides.
1.6 Sièges et coussins de tir.
• Quelle que soit sa forme, la hauteur maximale autorisée est de 150 mm (6 inch) lorsqu’il supporte le poids du tireur alors qu’il est placé entre deux planches parallèles (procédure de test en cas de doute). Le siège ne peut pas être utilisé en position de tir « assis » ou « à genou ».
1.7 Cibles.
• Les cibles basculantes utilisées doivent être du type « fall when hit target ». Elles doivent pouvoir être relevées depuis la ligne de tir.
• Les hit-zones doivent être circulaires et leur couleur doit contraster avec la couleur du reste de la cible.
• Il est interdit de représenter une hit zone virtuelle sur la face avant de la cible.
• Les hit-zones standards (donc sans réducteur) doivent mesurer  40 mm de diamètre.
• Un nombre limité de cibles peut être équipé de réducteur additionnel de diamètre 15 mm ou 25 mm. Ces réducteurs doivent être peints de la même couleur que la face avant des cibles. Ils doivent être fixés sur la face avant de la cible (coté faisant face au tireur).
2. PARCOURS DE TIR. * (2)
2.1 Terrain.
Pour une rencontre de FT, un terrain convenable champ et/ou de forêts doit être identifié et préparé.
• Pour  un Championnat du Monde ou un Championnat d’Europe ce terrain devrait idéalement proposer 3 parcours distincts. Chaque parcours doit être composé de  25 couloirs. Chaque couloir est composé de 2 cibles ; soit un total de 50 cibles par parcours.
• Pour toutes les compétitions hormis le Championnat du Monde et Championnats d’Europe, les couloirs de tirs peuvent être équipés de 3 cibles chacun.
2.2 Emplacement et numérotation des cibles.
• Les cibles doivent être placées à des distances comprises entre 8 mètres et 50 mètres de la ligne de tir.
• Toutes les cibles doivent être numérotées. La numérotation par couloir doit respecter l’ordre séquentiel de tir de la gauche vers la droite. La numérotation sera double : un numéro à proximité de la cible et un rappel au niveau  la ligne de tir.
• Les cibles peuvent être placées à une hauteur supérieure ou inférieure à la ligne de tir (déclivité positive ou négative),
• Les cibles doivent toujours être entièrement visibles depuis la ligne de tir, sur toute la largeur du couloir correspondant. Elles doivent être visibles dans la position imposée ou dans toutes les positions autorisées si le couloir n’impose pas de position de tir (position libre).
• La cible doit faire face au tireur afin de respecter un angle de 90 ° (plus ou moins 5 °) entre l’axe de tir et la face avant de la cible (dans le plan horizontal).
2.3 Positions imposées. *(3)
• La position  de tir basique/libre est assis/couché, mais pour certains couloirs il peut être imposé une position de tir spécifique comme «debout» (Standing)  ou «à genou». (kneeling)
• Le nombre total de cibles dont la position de tir est imposée et désignée comme  Standing et Kneeling   ne peut excéder 20% du nombre total des cibles du parcours. Dans ce cas, ces cibles  devraient être réparties aussi équitablement que possible,
Exemple : 3 couloirs  de 2 cibles en tir « debout » (standing) et 2 couloirs de 2 cibles en tir « à genou» (kneeling) ou vice versa ; soit un total de 10 cibles pour un parcours de 50 cibles.
• Aucune position de tir ne peut être imposée pour des cibles éloignées de plus de 40 mètres.
• Les couloirs pour lesquels la position de tir est imposée, doivent être clairement identifiés par un marquage situé au niveau de la ligne de tir de celui-ci.  Le marquage doit préciser  Kneeling ou  Standing et être si possible accompagné d’un dessin représentatif de la position imposée.




2.4 Hit-zones de diamètre réduit.
• Le nombre total de cibles dont la hit-zone est réduite,  ne peut excéder 25% du total des cibles d’un même parcours.
• Les limites de distances maximales pour ces cibles sont les suivantes:



2.5 Zone d’entraînement et de « zérotage ».

• Une aire sécurisée d’entraînement  doit être mise à disposition des concurrents quelques heures avant le début de la compétition, et si possible la veille.
• Cette zone d'entraînement doit être à proximité du lieu où se déroulera la compétition. Plusieurs cibles de papier doivent être placées à des distances comprises entre 8 mètres et 50 mètres.
• L’aire d’entraînement doit être assez grande pour accueillir tous les concurrents.
• L'air comprimé doit être disponible pour les concurrents et un Deputy Marshall doit être présent à chaque fois que cette aire est ouverte aux compétiteurs. Il contrôle que toutes les règles de sécurité et de bienveillance sont respectées.
2.6 Ligne de tir.
• Chaque couloir de tir est  délimité  par 2 piquets qui fixent la largeur maximale exploitable par les tireurs.
• La ligne de tir doit être clairement  indiquée par un marquage au sol.
• Lors du tir, le canon du fusil peut être en avant de cette ligne, mais  pour que le tir soit validé, la queue de détente doit rester en arrière celle ci.
3. SECURITE.
• Comme c'est le cas pour tous les sports de tir, la sécurité est primordiale.  L’arme ne doit jamais être pointée dans la direction d’une personne ou d'un animal, sous aucun prétexte. (quelle que soit la raison). A l’exception de la préparation d’un tir, le tireur étant sur la ligne, l’arme doit être déchargée. Lorsque le tireur prépare son tir il doit garder le canon  de l’arme orienté vers les cibles et vers le sol.
• Si un cessez le feu est ordonné soit verbalement par un  Marshall soit  par un coup de sifflet ou de corne, toutes les armes doivent être immédiatement déchargées    par un tir au sol  depuis la ligne de tir et en direction des cibles puis misent en sécurité (posée au sol culasse ouverte) ou rangée dans leur étui.
• Lors du transport de l’arme sur le terrain le canon de celle-ci doit être dirigé vers le sol ou vers le ciel sauf si l’arme est  enfermée dans un étui, un sac ou une mallette fermé.
• Seuls les tireurs inscrits à la compétition et les Marshalls peuvent accéder à la ligne de tir et nulle autre personne ne peut le faire, sans aucune exception.
• Les enfants et les animaux domestiques tenus en laisse sont autorisés uniquement s’ils sont accompagnés et sous le contrôle d’un adulte responsable.
• Il est strictement interdit de consommer et/ou de transporter de l’alcool, toutes drogues ou médicaments qui pourraient  influencer la conscience ou améliorer les performances des tireurs. Il est strictement interdit d’accéder au parcours de tir sous l’influence de ces substances. Dans le cas contraire, la sanction peut-être une expulsion de la compétition et une radiation à vie de l’A.F.F.T. (sauf prescription médicale)
4. ADMINISTRATION.
4.1 Inscriptions
Pour les inscriptions aux compétitions internationales officiels, il convient de se  renseigner  sur les modalités d’inscription auprès de la fédération du pays hôte ou sur le site internet  de la WFTF.
4.2 Les catégories d’armes. * (4)
Pour les compétitions officielles seules 2 catégories d’armes sont acceptées.
• La catégorie FT1 qui regroupe   les armes de type « PCP ».
• La catégorie FT2 qui regroupe les armes de type « Springer ».
Les armes de ces 2 catégories ne doivent pas délivrer une énergie supérieure  à 16,3 joules mesurée à la bouche du canon.
4.3 Classes de tireurs.
Les classes de tir pour les épreuves de field target sont les suivantes :
• Junior (moins de 17 ans au  1er janvier de l’année en cours),
• Senior Dame,
• Senior Homme,
• Vétéran (60 ans ou plus au 1er janvier de l’année en cours).
• A l’issue de la compétition, un classement spécifique par classe sera établi.
4.4 Les Equipes.
• Une équipe est composée d’un minimum de 4 tireurs d’une même catégorie. Pour qu’un classement par équipe soit pris en compte il faut  un minimum de 4 équipes  inscrites.
• Si une équipe est composée de plus de 4 tireurs, seuls les 4 meilleurs scores de l’équipe seront additionnés afin de déterminer le classement final.
4.5 Inscription des équipes.
Pour les championnats du monde ou championnats d’Europe, les équipes doivent s’inscrire au plus tard 24 heures avant le début de la compétition.
Pour toute autre compétition, les organisateurs fixent la date butoir à leur gré.
4.6 Divers
• Si une compétition est composée de plusieurs parcours, chaque tireur doit tirer une fois sur chacun d’eux.
• Un groupe de tir devrait idéalement être composé de membres ne  provenant pas du même pays, de la même région ou du même club. Dans les épreuves couvrant plus d'un match,  pour les matchs suivants, les groupes seront constitués selon les scores précédents cumulés.
• Avant chaque match il doit être remis aux tireurs :
 La « cartes de pointage » / « carte de score » qui portent le nom du tireur,
 Le n° de parcours et le couloir de départ,
 Les chronomètres,
 Les stylos dont la couleur correspond au parcours.
4.7 Les Marshalls.
• Un « Chief Marshall »  et un nombre suffisant de « Deputy Marshalls » doivent être nommés par l’AFFT.
• Tous les Marshalls  sont clairement informés des règles de sécurité, du règlement  F.T. contractuel, du fonctionnement des cibles et de leur dépannage.
• Pour les rencontres internationales, ils doivent si possible comprendre et parler l’anglais.
• Il doit y avoir suffisamment de Deputy Marshalls afin de couvrir tous les parcours de tirs et qu’ils puissent se voir l’un l’autre. Ils sont équipés de gilet de sécurité identique, d’un sifflet ou corne et pour  les rencontres internationales, l’équipement sera complété d’un moyen de communication bidirectionnel.
4.8 Handicape physique.
Si un concurrent, pour raison médicale, ne peut pas se conformer au règlement ou adopter une position à une position de tir particulière, il doit en informer le Chief Marshall  avant le début d'un match, afin d’obtenir une dérogation spéciale.
Il pourra lui être accordé  d'utiliser une position de tir de substitution ou de l'aide d’une personne tierce. Tous le  Deputy Marshalls devront être informés de l’arrangement. Le concurrent ne pourra pas être classé.
4.9 Secours et premiers soins
Lors d’évènements internationaux, il est fortement conseillé qu’une équipe médicale soit sur place afin d’assurer les premiers soins en cas d’accident du  à un tir malheureux, d’une chute, ou tous problèmes qui pourraient survenir lors d’un rassemblement de masse.
Pour les autres rencontres il est conseillé d’avoir sur place au moins une trousse de premiers secours.
4.10 Assurances.
• Chaque concurrent doit bénéficier d’une assurance responsabilité civile qui couvre les accidents dus à l’utilisation d’armes dans un sport de loisir.
• Pour les évènements internationaux cette assurance doit être valable hors pays d’origine du tireur.
• En plus de cela l'organisation  doit souscrire une assurance qui couvre l'événement.
4.11 Le règlement.
• Au moins un exemplaire du présent règlement doit être affiché   sur chaque parcours de tir  et au niveau du bureau d’enregistrement. Ils doivent  rester accessibles à tout moment à l’ensemble des tireurs.
5. COMPETITION.
5.1 Validation des scores.
Un parcours de tir est considéré comme accompli lorsque toutes les cibles qui le composent ont été  tirées.  Pour que le  score d’un tireur soit valide, celui-ci doit avoir accompli l’ensemble des parcours. (Sauf exceptions décrites dans les paragraphes qui suivent).
5.2 Entraînement.
• Pour une rencontre international, une séance d’entraînement doit être prévue la veille de la compétition.
• Pour une rencontre nationale, l’entraînement pourra être possible soit la veille, soit le matin même, soit il sera décidé que seule une séance de zérotage sera possible.
5.3 Contrôle des armes. * (5)
• Toutes les armes doivent être chronométrées chaque jour avant le début de la compétition. La vitesse maximale du plomb, mesurée à la bouche du canon doit être inférieure à la vitesse qui permettrait au projectile de dépasser une énergie de 16,3 joules avec les plombs utilisés par le tireur pendant la compétition.
• Lors du test de vitesse, les plombs doivent être les mêmes que ceux utilisés par le tireur  pendant la compétition. Ils ne doivent en aucun cas être déformés. Pour garantir la conformité du plomb, le  Marshall  délégué au chronométrage examinera et chargera lui-même le projectile  dans l’arme du compétiteur.
• Si l’arme échoue au contrôle de vitesse, elle pourra être à nouveau présentée après avoir été réglée.
• Les organisateurs se réservent le droit de contrôler toute arme utilisée pendant la compétition afin de vérifier la conformité au règlement de celle-ci. Ceci peut être fait avant, pendant ou après le tir et ce à la discrétion du Chief Marshall.
• A l’issue du contrôle de vitesse et de sécurité, un sticker unique d’approbation, sera apposé sur l’arme qui aura passé le test avec succès. La référence de l’arme, le numéro du compétiteur, la vitesse relevée et le type de plomb sont inscrits sur une liste tenue par le Deputy Marschall.
Tout manquement à ces contrôles entraînera la disqualification du compétiteur.
5.4 Autoriser/ signaler le début des tirs.
• Le début de compétition ou la reprise des tirs sont annoncés  par 2 coups de sifflet/corne. Le parcours est alors ouvert aux tirs. Il doit être sécurisé et sous le contrôle des Deputy Marshalls.
• Si un ordre de cessez-le-feu avait été précédemment donné, tous les chronomètres sont remis à zéro et relancés.
5.5 Temps imparti par couloir.
Les concurrents disposent d’un temps limité pour exploiter un couloir tir.
Il sera d’une minute par cible plus une minute par couloir pour la préparation du tireur. Le chronométrage commence lorsque le tireur est assis ou à genou ou bien, dans le cas d’un tir debout,  lorsqu’il porte la lunette de tir  au niveau de ses yeux. (range finding)
5.6 Scores.
L’attribution des points se fait sur la base suivante :
• Un point pour une cible abattue et annoncée « Hit » est  indiqué sur la carte de score par un « X »
• Zéro point pour une cible manquée et annoncée « Miss » est indiqué sur la carte de score par un « 0 ». Tout mouvement de la cible qui ne se conclut pas par sa chute est un Miss.
• Seuls les tireurs d’un même groupe de tir ou un Deputy Marshall peuvent gérer les cartes de score. Toute modification apportée (rature) sur une carte de score devra être contresignée par un Deputy Marshall.
5.7 Définition d’un tir.
Il n’est autorisé qu’un seul tir par cible.
• On considère qu’une cible a été tirée dès lors que de l’air comprimé est émis par l’arme. Que ce soit par le canon ou par la culasse, que l’arme soit chargée ou non. Il peut y avoir exception à cette règle si le tireur a préalablement informé les autres membres de son groupe qu’il allait effectuer un tir à blanc. Dans ce cas le tir à blanc doit se faire sur la ligne de tir canon dirigé vers les cibles ou vers le sol.
• Le nombre de tirs par couloir ne peut excéder le nombre de cibles présentes dans ces mêmes couloirs, sauf exceptions pour tir à blanc.
5.8 Ordre et séquence de tir.
• Les cibles sont traitées dans l'ordre croissant des numéros. Si une cible erronée a été tirée, le tireur obtient une note de 0 pour la cible correspondante.
• Toutes les cibles doivent être tirées dans l'ordre numérique croissant. Le compétiteur qui tire une cible hors séquence (sans respecter l’ordre fixé) sera crédité d’un Zéro pour cette cible ainsi que pour la ou les cibles qu’il aurait omises de tirer s’il avait respecté l’ordre fixé. Il doit dans ce cas continuer son parcours en tirant la cible suivante. Il ne peut en aucun revenir sur la ou les cibles oubliées.
 Si le compétiteur à tiré sur une cible dont le numéro est supérieur, mais qui est positionnée dans un autre couloir, il se voit affecté d’un zéro pour toutes les cibles restantes dans le couloir dans  lequel il est. Il sera autorisé à tirer à nouveau cette cible lorsqu’il se présentera dans cet autre couloir.
 S’il à tiré sur une cible affectée d’un numéro inférieur et qui se trouve dans un autre couloir, il sera affecté d’un zéro et pourra continuer son parcours normalement en enchaînant sur la cible suivante.
5.9 Ordre de Cessez-le-feu.
• Si un ordre verbal de cessez-le-feu émanant d’un Marshall ou si un coup de sifflet/trompe retentit, les tirs doivent immédiatement être stoppés.
• Tous les chronomètres sont arrêtés et les armes doivent être déchargées, sans attente, par un tir au sol, devant le  tireur  et en direction des cibles. Aucun participant  n’est autorisé à franchir la ligne de tir et se diriger vers une cible (sauf si requis par un Deputy Marshall),
• Pendant le cessez-le-feu, il est interdit d’en profiter pour estimer les distances ou réaliser quelque manipulation que ce soit. L’arme doit être posée au sol, culasse ouverte ou rangée dans un fourreau ou une valise jusqu'à ce que l’autorisation de tir soit à nouveau donnée.
5.10 Contestation
• Toute contestation du score d’un concurrent par lui-même ou par un autre tireur, doit être faite immédiatement après le tir contesté. En aucun cas le compétiteur ou toute autre personne ne doit toucher au cordon de relevage de la cible avant que le différent ne soit réglé.
• Si le fonctionnement d’une cible est en cause, celui-ci doit être vérifié par  un  Marshall  a qui  seul appartient la décision finale. Toutes cibles qui s'avèrent être défectueuses doivent être: soit réparées, soit remplacées immédiatement. Le concurrent pourra alors tirer à nouveau sur cette cible.
5.11 Quitter la ligne de tir.
Les concurrents sont autorisés à quitter la ligne de tir uniquement dans les conditions suivantes:
• Abandon volontaire du compétiteur, dans ce cas le score pris en compte sera celui établi au moment de l’abandon.
• Pour effectuer une réparation sur son équipement qui, soit est devenu dangereux, soit est tombé en panne en cours de compétition. Ceci n’inclus pas le réglage des éléments de visée (perte du zérotage). Après la réparation ou l’échange de l’équipement défectueux, il est interdit de faire passer  l’arme par la zone de zérotage pour la tester que ce soit par l’intermédiaire du concurrent lui-même ou toute autre personne.
• Pour toutes autres raisons jugées valable par le  Marshall.
Dans tous les cas ci-dessus, la carte de pointage du concurrent doit être remise préalablement à un commissaire qui doit y inscrire l’heure à laquelle le tireur a été autorisé à quitter la ligne de tir ainsi que le temps maximum qu’il lui attribue pour effectuer la réparation. Toute carte qui n'est pas réclamée dans le délai imparti, sera remise au bureau et le score indiqué sur celle-ci sera celui pris en compte comme résultat final.
5.12 Collecte des cartes de scores.
Dès qu'un match est terminé, toutes les cartes de relevé de score (pointage), dûment complétés et signées à la fois par le tireur et les autres membres de son groupe, doivent être immédiatement remisent aux responsables des inscriptions (organisateurs).
5.13 Départager les ex æquo.
A l’issue de la compétition et en cas de tireurs ex æquo, un « tir de barrage » (shoot-off) doit être organisé pour les départager.
• Un couloir sera constitué de cibles disposées à des distances  compatibles avec les positions  Standing et Kneeling Les concurrents ex æquo seront invités à tirer chacun leur tour:
 En premier lieu, en position libre sur la cible correspondante
 Si le tir en position libre n’a pas suffi à départager tous les concurrents, ceux-ci  devront effectuer un tir en position « à genou» sur la cible adéquate.
 Si à la suite du tir « à genou» il reste des ex æquo, ceux–ci devront effectuer un tir en position « debout » sur la cible réservée à cette position.
 Si les 3 épreuves précédentes  n’ont pas pu départager certains concurrents, ce sera l’épreuve de la mort subite (en position debout) qui devra les départager.
5.14 Comportement sur la ligne de tir
• Une conduite indécente, bruyante ou perturbante pour les compétiteurs ne sera pas tolérée et si elle est vérifiée par un Marshall, elle sera sanctionnée par l’exclusion immédiate de  l’élément perturbateur. (spectateur ou tireur)
• Le Coaching ou soutien persistant d’un compétiteur est interdit sur les parcours de tir.
• Les armes ne peuvent pas être partagées sur la ligne de tir.
5.15 Pénalités.
La pénalité pour une pratique dangereuse ou toutes autres formes de tricheries est la disqualification. Les organisateurs se réservent le droit de prendre d'autres mesures.


 
ADAPTATIONS LOCALES
POURQUOI DES ADAPTATIONS LOCALES.
Avant septembre 2013 seules les armes à air comprimé de moins de 10 joules étaient en vente libre. Depuis septembre 2013 cette limite légale de 10 joules a été  portée à 20 joules. Notre pays compte donc un grand nombre de tireurs de loisir équipés de ces armes. Le but de l’AFFT est d’ouvrir l’accès de notre sport à tous les tireurs potentiels,  sans leur imposer, au moins au début, un investissement lourd dans des armes spécifiques FT. Nous avons donc aménagé le règlement international dans ce but.
LES ADAPTATIONS.
*(1) Fusils et carabines à air comprimé.
Les carabines à air (PCP ou Piston/Ressort) avec une puissance n'excédant pas 20 Joules, en bon état de fonctionnement et conformes aux critères de sécurité peuvent être utilisées.
*(2) les parcours de tir.
Le terrain.
Pour une rencontre de FT, un terrain convenable champs et/ou de forêts doit être identifié et préparé.
• Ce terrain devrait idéalement proposer au moins 1 parcours  composé de  25 couloirs. Chaque couloir est composé de 2 cibles ; soit un total de 50 cibles.
• Pour des raisons de place disponible ou/et d’aménagement, le parcours peut être limité à un total 20 cibles au minimum.
• Les couloirs de tirs peuvent être équipés de 2 ou 3 cibles.
Exemple 1 :  1 parcours composé de 20 cibles réparties sur 10 couloirs de 2 cibles chacun.
Exemple 2 :  1 parcours de  30 cibles réparties en 10 couloirs de 3 cibles chacun.
*(3) Positions imposées.
• Le nombre total de cibles dont la position de tir est imposée et désignée comme  Standing et Kneeling   ne devrait pas excéder 20% du nombre total des cibles du parcours. Dans ce cas les cibles  devraient être divisées aussi équitablement que possible,
Exemple : 6 cibles en tir « debout » (standing) et   4 cibles en tir « à genou» (kneeling) ou vice versa, Soit un total de 10 cibles pour un parcours de 50 cibles.
• Aucune position de tir ne peut être imposée pour des cibles éloignées de plus de 40 mètres.
• Les couloirs pour lesquels la position de tir est imposée, doivent être clairement identifiés par un marquage situé au niveau de la ligne de tir de celui-ci.  Le marquage doit préciser  Kneeling ou  Standing et être si possible accompagné d’un dessin représentatif de la position imposée.

Tableau récapitulatif pour les armes de 10 joules à moins de 20 joules
(FT1 & FT2)





Tableau récapitulatif pour les armes de moins de 10 joules
(FT3 & FT4)



*(4) Les catégories d’armes.
4 catégories d’armes sont acceptées.
• Catégorie FT1 qui regroupe les armes de type PCP de 10 joules à moins de 20 joules.
• Catégorie FT2 qui regroupe les armes de type springer de 10 joules à moins de 20 joules.
• Catégorie FT3 qui regroupe les armes de type PCP de moins de 10 joules.
• Catégorie FT4 qui regroupe les armes de type springer de moins de 10 joules
*(5) Contrôle des armes
• Toutes les armes doivent être chronométrées avant le début de la rencontre. La vitesse maximale du plomb, mesurée à la bouche du canon doit être inférieure à la vitesse qui permettrait au projectile de dépasser une énergie de :
 20 joules pour les catégories FT1 & FT2
 10 joules pour les catégories FT3 & FT4

Lescarroz
Membre régulier
Membre régulier

Messages : 182
Date d'inscription : 07/05/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum